L’organisateur du vol d’influenceurs pense que quelqu’un a payé Québecor pour que les journalistes le détestent