Les commentaires sont de plus en plus violents sous les publications de François Legault