La réalité d’aller dans une épicerie au Québec pendant la pandémie