Un gars de Terrebonne nous prouve qu’il existe 2 sortes de filles sur Tinder