Un Québécois explique pourquoi il n’y a pas de pénurie de main d’oeuvre au Québec, juste une pénurie de bons employeurs