L’humoriste Jean-François Mercier est très déçu de ne pas avoir été offensé par le livre de Guy Nantel