Même après 1 semaine, le délire se poursuit sur le Facebook de Noémie Dufresne