Vraie conversation qui démontre le pire client que tu peux avoir si tu travailles dans un centre d’appel