La logique des Québécois qui veulent quand même sortir de chez eux