Preuve que la fille parfaite existe bel et bien en 2019