Un vétérinaire raconte comment un enfant de 6 ans perçoit la mort de son chien