Les scientifiques ont analysé l’effet secondaire des jokes de papa