Un prof de Secondaire 5 qui détestait les cellulaires